Chargement de la carte…

Date/heure
Date(s) - 17/04/2021 - 18/04/2021
10 h 00 min - 16 h 00 min

Emplacement
Karine Faucher

Catégories Pas de Catégories


Les 17 et 18 avril 2021, j’ai l’honneur de recevoir Paulina Druri pour un stage de Zoopharmacognosie Canine
La médecine n’est pas l’apanage des hommes : les animaux, évolués comme moins évolués, sont en effet capables d’automédication. En effet, dès lors qu’ils sont infectés, des changements sensoriels liés à leur état les conduisent vers certains extraits de plantes qui se révèlent réponses à leurs troubles. Ce phénomène incroyable qui leur permet de doser la quantité mais également de choisir le mode d’ingestion est nommé « zoopharmacognosie ». Plongée dans cette auto-guérissons animale…
L’intervenante Paulina Druri : forme et certifie par Caroline Ingraham , la fondatrice de zoopharmacognosie appliquée, pratique la zoopharmacognosie depuis 2014. Effectue plusieurs stages en France et en Angleterre, l’organisatrice de tous les séminaires avec Caroline Ingraham en France depuis 2014.
stage théorie & pratique 2 jours
PROGRAMME
Le comportement d’automédication chez les animaux
Les métabolites primaires et secondaires
Pourquoi l’intoxication des chiens avec les plantes
Les stratégies comportementales d’automédication
Les voies d’administration
Langage d’olfaction
Travail pratique avec 2 chiens
Quelques explications en plus….
Dans la nature, on peut observer des animaux utilisant des plantes, des insectes, de la terre et des argiles pour traiter des maux, éviter des maladies et rétablir leur santé et leur bien-être.
La zoopharmacognosie est le mot qui décrit ce comportement inné, dérivé de l’ancien grec : zoo (animal), pharmaco (remède), gnosie (sachant). Il fut employé pour la première fois au début des années 1990 par le Dr Eloy Rodriguez, professeur et biologiste-chimiste à l’université de Cornell, et le Dr Richard Wrangham, un primatologue Britannique, professeur d’anthropologie à Harvard.
Dans l’impossibilité de fouiller dans leur habitat naturel, les animaux domestiques et captifs ont néanmoins conservé la même capacité démontrée par leurs cousins sauvages : sélectionner ce dont ils ont besoin, les quantités nécessaires et la durée souhaitée.
L’application de cette science aux animaux domestiques, s’appelle la zoopharmacognosie appliquée.
La zoopharmacognosie appliquée est une thérapie complémentaire qui utilise des produits naturels comme les huiles essentielles, les extraits de plantes, les argiles et les algues.
Cette approche douce est très efficace pour aborder les difficultés de comportement telles que la peur, l’agressivité ou les angoisses, ainsi que les maux physiques.
Comment ça marche ? Les chiens, comme les autres animaux, peuvent faire la différence entre les métabolites primaires (la nourriture) et secondaires (ceux qui ont une valeur médicinale plutôt que nutritionnelle). Environ un tiers de la capacité cérébrale du chien est dédié à l’analyse des odeurs ; leur sens olfactif remarquable leur permet de détecter les métabolites secondaires dans les extraits qui leur sont offerts et de sélectionner leurs remèdes.
Le chien guide une séance en indiquant de quoi il a besoin et par quelle voie d’administration. Deux chiens pourraient choisir des remèdes différents pour résoudre un problème qui paraîtrait similaire. La séance ne comprend aucun diagnostic, ni dosage de la part du praticien.
La zoopharmacognosie appliquée est une thérapie complémentaire et en aucun cas elle ne remplace les soins vétérinaires. Si la santé de votre chien vous inquiète, contactez votre cabinet vétérinaire.
Uniquement sur réservation via le lien suivant : https://www.karinefaucher.com/zoopharmacognosie-appliquee-canine-avec-paulina-druri/
Informations et réservation:
karine.new@gmail.com
0770045221
Nombre de places limitées
Stage sans chien (2 cas pratiques seront présentés)